Un test d'endurance sur sept jours.

Températures suffocantes, traversées de rivières et passes de montagne rocailleuses.

« Il fallait avoir le cœur bien accroché au cours de cette sixième édition du GS Trophy International : les équipes ont dû affronter sept journées remplies de défis spéciaux et autant d'étapes journalières intenses par des températures dépassant les 30 degrés. Parmi ces défis, des traversées de rivières épuisantes, des trajets ardus à travers des régions montagneuses et des défis d'agilité pointus.

« La compétition était intense et excitante du début à la fin », a remarqué Heiner Faust, Directeur Commercial et Marketing chez BMW Motorrad. Et il n'exagérait pas. Le GS Trophy International de 2016 était un événement hors du commun. Avec des challenges portant des noms comme « Le pont cassé », « L'arrêt au stand », et « L'hélisurface », on ne peut que deviner le type de tâches exigeantes auxquelles les participants ont dû faire face.

Pendant sept jours, les pilotes de GS ont dû passer un total de 19 épreuves, requérant toutes des compétences en pilotage, de l'agilité et une bonne dose d'esprit d'équipe. Mais ces épreuves spéciales n'étaient pas les seules raisons qui ont fait suer les participants. Les températures dépassant les 30 °C ont rappelé aux participants le GS Trophy International de 2010 en Afrique du Sud. Si on ajoute à cela l'humidité élevée qui prévaut en Asie du Sud-Est, cette édition était un des événements les plus chauds jamais organisés.

Terrain argileux et boue jusqu'aux genoux

Les pilotes ont parcouru 1 400 kilomètres, en traversant les régions de Chiang Dao, Lamphun, Mae Sariang et Mae Hong Son. « Les routes, exigeantes d'un point de vue technique, ont obligé les pilotes à faire beaucoup d'efforts et à ajuster leur rythme à ces conditions difficiles », explique Tomm Wolf, qui a aidé à organiser l'édition 2016 du GS Trophy International. Un sol argileux humide, de la boue jusqu'aux genoux, et un goudron creusé de nids-de-poule, ont poussé les pilotes et leurs motos BMW R 1200 GS jusque dans leurs derniers retranchements.
+ Lire la suite
Les routes, exigeantes d'un point de vue technique, ont obligé les pilotes à faire beaucoup d'efforts et à ajuster leur rythme à ces conditions difficiles.

Tomm Wolf

Equipement pour l'aventure enduro

Pour pendre part au GS Trophy International BMW Motorrad, il faut de la force, du courage et de la discipline. Cette aventure audacieuse ne teste pas seulement les limites des équipes, mais aussi celles de l'équipement.
Mais l'équipement choisi s'est avéré parfaitement adapté pour ce challenge tout-terrain extrême, en résistant aux températures élevées, aux rivières à traverser et aux passes de montagne rocailleuses.
+ Lire la suite
Plus d'informations sur l'équipement

Premier jour :

Premier jour :

Personne n'a dit que les choses seraient faciles pour les participants. L'aventure a commencé dès le premier jour : une grosse tempête avait rendu le premier tronçon impraticable, obligeant les organisateurs à trouver une autre voie. Les participants ont parcouru environ 180 kilomètres durant la première étape, depuis Chiang Dao jusqu'à Pai. Pour de nombreux pilotes, les difficultés rencontrées sur la route et les deux tests complexes n'étaient pas les seuls obstacles : il y avait en plus le fait que les gens conduisent à gauche en Thaïlande. La Team Argentine a été la meilleure pour gérer cette épreuve et a terminé la journée à la première place du classement.

+ Lire la suite

Deuxième jour :

Deuxième jour :

Cela aurait dû être une ascension rapide de 1 686 mètres. Mais les chemins de montagne sinueux ont donné plusieurs fois des frissons aux équipes. En plus de cela, les trois challenges particulièrement corsés ne leur ont pas facilité la vie : leurs connaissances des motos, leurs compétences en tant que pilotes et leur esprit d'équipe ont été poussés jusqu'à leurs limites. Le dernier tronçon a mené les pilotes à travers la jungle de la province de Mae Hong Son. À la fin du deuxième jour, les pilotes étaient épuisés, mais heureux, lorsqu'ils se sont finalement écroulés sur leurs matelas gonflables dans leurs tentes.

+ Lire la suite

Troisième jour :

Troisième jour :

À partir de Mae Hong Son, la route passait par plusieurs régions montagneuses pour rejoindre Mae Sariang. Les routes se prêtaient idéalement à une conduite rapide. Aux commandes de leurs motos R 1200 GS, les pilotes ont parcouru 265 kilomètres. Le troisième jour comportait également deux épreuves complexes.

+ Lire la suite

Quatrième jour :

Quatrième jour :

Le mercredi, les pilotes de GS ont entrepris une boucle de 136 kilomètres autour de Mae Sariang, pour terminer à frontière entre la Thaïlande et Myanmar. La vue donnant sur Myanmar depuis la frontière était un paysage qui restera gravé dans la mémoire des pilotes. Les équipes ont également pu voir des maisons sur pilotis, des forêts sauvages et des petits villages agricoles typiques de cette région d'Asie au cours de cette étape de leur voyage. À la fin de la journée de compétition, le compteur indiquait 140 kilomètres, mais les participants avaient plutôt l'impression d'avoir parcouru 280 kilomètres. En cause : les épreuves spéciales auxquelles les pilotes ont été confrontées, qui étaient particulièrement ardues. En effet, les participants ont dû traverser des cours d'eau, et manœuvrer leurs motos au-dessus d'un tronc d'arbre pour ces tests.

+ Lire la suite

Cinquième jour :

Cinquième jour :

Cap sur l'Est pendant 270 kilomètres pendant neuf heures non stop : les choses sérieuses ont réellement commencé au point de mi-parcours du GS Trophy International. Les pilotes ont dû réaliser des virages difficiles pendant l'épreuve spéciale. Un autre exercice a mis à rude épreuve le sens de l'orientation des pilotes. Ils ont commencé à suer à grosses gouttes à cause de la chaleur et de leurs efforts durant ces tests difficiles, qu'ils ont dû réaliser entièrement vêtus de leurs tenues de moto. Le cinquième jour, les équipes ont eu une nouvelle fois l'opportunité de participer à un concours photo pour gagner des points supplémentaires. La Team Chine a gagné le concours photo pour cette journée, avec plus de 7 000 votes.

+ Lire la suite
C'est incroyable ce que la GS est capable de faire.

Dr. Ralf Rodepeter, Directeur Marketing de BMW Motorrad

Sixième jour :

Sixième jour :

Le sixième jour, la route longue de 157 kilomètres se prolongeait sur la célèbre piste Hô Chi Minh, connue pour ses sentiers extrêmement étroits. Deux épreuves spéciales avaient été prévues pour les équipes : un exercice de navigation et une course de relais. Les pilotes ont démontré leur habilité extraordinaire durant ces épreuves difficiles. « C'était sans aucun doute une des épreuves les plus difficiles sur une GS. C'est incroyable ce que la GS est capable de faire », s'émerveille Ralf Rodepeter, Directeur Marketing de BMW Motorrad. Les efforts et la fatigue ressentis par les équipes au cours des journées précédentes se lisaient clairement sur leurs visages durant l'avant-dernier jour de la course. Mais il était hors de question de baisser les bras.

+ Lire la suite

Septième jour

Septième jour

La fin de l'aventure était proche pour l'édition 2016 du GS Trophy International. Mais les équipes avaient encore beaucoup en jeu au cours des derniers kilomètres. Les participants pouvaient doubler leurs gains de points avec la dernière épreuve spéciale. Toutes les équipes ont donc donné tout ce qu'elles avaient durant la dernière épreuve, qui exigeait d'eux d'emprunter des passages pentus et remplis d'obstacles. La route de la dernière étape passait à travers les forêts et les montagnes de Thaïlande. D'autres pilotes d'enduro venant de Thaïlande, de Malaisie et de Chine se sont joints aux participants pour leur dernière épreuve. L'euphorie dans tout le groupe de passionnés de moto était palpable et a permis de conclure le GS Trophy International sur un moment inoubliable. Finalement, c'est la Team Afrique du Sud qui a remporté le GS Trophy International 2016, avec une avance de 31 points, suivie de l'Allemagne et de la Grande Bretagne.

+ Lire la suite

Cérémonie de remise des trophées

Les pilotes à la cérémonie de remise des trophées le dernier jour.
D'autres histoires susceptibles de t’intéresser.
Des motos appropriées.