Son électrique.

Un moto électrique dénommée E-LisaBad bouleverse le monde de la personnalisation.

À quoi la BMW C evolution ressemble-t-elle de l'intérieur ? Le propriétaire de Krautmotors, Rolf Reick, veut le savoir. C'est pourquoi il démantèle le maxi-scooter électrique et en fait le dragster E-LisaBad. Ce propriétaire d'une boutique de customisation désire tester sa création lors d'une course de drag-racing. Cela ne fera peut-être pas beaucoup de bruit, mais provoquera sans aucun doute des remous.

Il a créé une moto électronique personnalisée baptisée E-LisaBad. « Ma grand-mère se prénommait Elisabeth », indique Rolf Reick. « C'est assez logique d'une certaine manière, même si ma grand-mère n'était pas aussi lourde et rapide ». Il rit. En fait, il rit la plupart du temps en racontant l'histoire de la genèse d'E-LisaBad. Une histoire qui a commencé en mai 2017. La moto originale BMW C evolution arrive à l'atelier Krautmotors à Heidelberg. C'est la première moto électrique à découvrir le sanctuaire intérieur du magasin.

+ Lire la suite

Depuis qu'il a testé la conduite de la C evolution, Rolf n'a qu'une envie, c'est de convertir ce scooter électrique. "Les concepteurs veulent toujours être révolutionnaires. Ils veulent sortir du lot, provoquer des remous ou attirer l'attention. Et je pense que ce projet fait tout cela à la fois. Il engendrera bien d'autres idées novatrices". Rolf veut réaliser bien plus qu'une belle moto personnalisée. Il veut aussi la faire courir des hot-rods à départ arrêté. Il désire que son dragster électrique prenne la place des motos essence de cet univers.

+ Lire la suite

Une soudure libérée

Mais M. Krautmotors a du pain sur la planche pour y parvenir. Rolf se rend à BMW Motorrad, où il suit une formation sur les systèmes électriques et apprend également quelles pièces de la moto il ne devrait pas toucher. Après tout, la haute tension est un domaine complètement inconnu pour ce créateur expérimenté de moto sur mesure. Après ces enseignements, il est fin prêt pour commencer la personnalisation, ou plus précisément, le démontage de la moto. En tant que concepteur de produit, il crée en général une moto en réalisant des croquis et un modèle 3D sur ordinateur, mais en abordant un tel projet de façon artistique. "Je travaille de façon intuitive. Je fais quelques croquis très sommaires, puis je laisse libre cours à ma liberté artistique. Je soude librement. Je veux que ma moto émerge d'elle-même durant le processus. Je ne veux pas connaître la fin avant d'avoir commencé. Cela m'ôterait tout le plaisir !" dit-il – en riant comme à son habitude.

+ Lire la suite

Par dessus tout, Rolf a besoin d'une bonne atmosphère en travaillant. Son atelier ressemble à un salon. Les fauteuils et chaises qui s'y trouvent sont des pièces de design classique. Il a peint ces chaises, ainsi que son plan de travail en blanc. Par contraste, les murs sont noirs et les placards décapés. "J'ai fait cela sur un coup de tête. Il m'arrive d'en avoir assez de la couleur après six mois, alors je repeins l'ensemble". Rolf ne travaille pas juste dans son "salon", il y écoute aussi de la musique. En tant que bassiste, l'alliance des motos et de la musique au festival Pure&Crafted le "subjugue totalement". Non sans surprise, il envisage de présenter la moto à ce festival. Elle y sera dévoilée sur la scène principale avant le spectacle Interpol le samedi soir.

+ Lire la suite
"Les concepteurs veulent toujours être révolutionnaires.

Rolf Reick

Essai pour la piste de dragster

Avant le dévoilement d'E-LisaBad, l'étape phare est l'essai sur route. Car, au final, le design n'est pas le seul motif de la création. Celle-ci doit aussi présenter une bonne conduite et remplir son rôle. Rolf n'a pas besoin d'un carénage ou d'une selle pour cet essai. Il descend la C evolution sur une piste éloignée à l'extérieur de Mannheim avant l'essai. Il lui met un pneu slick à l'arrière et retire l'amortisseur. Rolf est connu pour ses motos au châssis rigide. Et ce type de châssis sera en compétition contre l'E-LisaBad. Son essai va commencer. Burn. Rolf est entouré d'un nuage de fumée de caoutchouc brûlé et rit.

+ Lire la suite
Tu essaies de faire tourner à plein régime le moteur et bien sûr, tu n'entends rien.

Rolf Reick

Sur la ligne de départ, il positionne ses longues jambes sur les repose-pieds récemment installés. Ils sont tellement à l'arrière qu'il est assis sur la moto tel un jockey lors d'une course de chevaux. Et en effet, la machine s'avère être un opposant de poids sur la piste de course. La C evolution décolle comme une fusée et dépasse les autres coureurs dans les premiers mètres. L'avantage de la moto électrique : la pure accélération. Mais Rolf doit assurément s'y habituer. « Tu regardes ton adversaire, veux faire tourner le moteur à plein régime, mais bien sûr tu n'entends rien". Évidemment, lui-même et sa E-LisaBad veulent être pris au sérieux. À un certain niveau, ce n'est pas matière à rire. "Mais un peu d'humour ne peut pas faire de mal non plus. C'est une moto qui est agréable à vivre", dit Rolf. "J'en suis devenu fan".

+ Lire la suite

Une moto futuristique au look retro.

Les semaines passent et Rolf travaille sur le carénage. Il veut obtenir un look classique, mais avec de nouvelles structures modernes. Une moto futuristique au look retro. Et il désire voir ce style unique au premier plan : brut, cru et sans fioritures. Un vraie moto Reick. "Je ne suis pas quelqu'un qui polit les motos. Les miennes ont toujours l'air un peu vieillottes et non peaufinées. Un rien rebelle et prêtes à décoller". Et le jour J arrive enfin. Le grand début au festival Pure&Crafted. Juste avant qu'Interpol prenne place sur la scène principale, Rolf amène le dragster sur la scène. Jusqu'en haut de la rampe, sous le feu des projecteurs. E-LisaBad, la moto distinctive Pure&Crafted 2017, brille au soleil couchant comme si elle venait d'une autre planète.

+ Lire la suite

Le carénage sombre et angulaire de la moto électrique customisée rappelle un film de science-fiction des années 60. "Son design a été inspiré des paysages et du décor de Star Trek", révèle Rolf. "Qui plus est, ma grand-mère avait aussi un service à café en forme de polygone des années 20. Je m'en suis aussi inspiré". Rolf a délibérément habillé la technologie futuriste de la C evolution d'une coque venue du passé. "Les gens accrochent plus facilement à une nouveauté radicale, si celle-ci contient des éléments bien familiers". Après la présentation, Rolf s'attarde auprès du feu de camp pendant des heures, pris dans les discussions qu'il espérait que sa moto inspirerait.

+ Lire la suite

L'électricité sur 1/8 mile.

C'est avec une grande aisance et sans aucune gêne qu'il traverse la foule de motos essence avec sa Batmobile du futur, une foule dont de nombreux composants datent des débuts de l'histoire de la moto. Il est déjà habitué à sa E-LisaBad. Maintenant, elle doit faire ses preuves. Glemseck. Piste de dragster. Elle est la première moto de sa catégorie sur cette piste. Calme et serein, Rolf s'avance vers la ligne de départ. StarrWars Sprint, la course la plus dure de l'univers. Des dragsters modifiés avec de longues bielles et aucun amortisseur sont sur le point de s'affronter sur l'ancienne ligne droite de la piste Solitude près de Stuttgart. Aucune de ces motos ne peut plus vraiment négocier les virages. Elles ont toutes été conçues exclusivement pour les lignes droites à pleine vitesse. Et l'E-LisaBad ne fait pas exception.  

+ Lire la suite

De l'autre côté des bottes de foin séparant les adversaires, on trouve l'une de ces "singes graisseurs dingues de moto de la course Star Wars", comme Rolf aime les appeler. D'un coup, ils démarrent tous leur burn en même temps. Une moto grogne, l'autre crisse. Rires à l'unisson. Rolf rit aussi. Puis il accélère. C'est une course serrée jusqu'au bout de la piste. Rolf se laisse distancer avant la ligne d'arrivée. "Une technologie faite pour les scooters", dit-il en haussant les épaules, "on ne peut pas dépasser les 120". L'E-LisaBad prend congé, mais en ayant laissé son empreinte sur la course. Après des années dans le passé, une bonne dose futuriste est apparue dans la course Solitude. « Les véhicules électriques représentent l'avenir », affirme Rolf. « Bientôt, tu iras acheter un Café racer et le vendeur te demandera : électrique ou essence ?" 

+ Lire la suite

C evolution

Urban Mobility

En savoir plus
D'autres histoires susceptibles de t’intéresser.